Il était une fois… la rue de la Vanne

 

 

 

 

Un peu d'histoire…

 

« […] à l'Est, Montrouge a été longtemps limité par l'ancienne route d'Orléans (rue de la Vanne actuelle) et ce n'est qu'au XIXe siècle que la limite a été marquée par l'acqueduc de la Vanne. […] L'occupation romaine entraîna la création ou l'aménagement d'une route de Paris à Orléans, ou plutôt de Lutèce à Genabum, sur un tracé qui n'est pas encore celui de notre route nationale 20. Elle était le prolongement de la rue Saint-Jacques, puis de la rue de la Tombe Issoire et de notre rue de la Vanne pour se poursuivre à partir de la Vache Noire sur son tracé actuel. […] Dès l'origine, que nous ne pouvons préciser, de notre village, elle sera ce qu'elle est encore aujourd'hui, la voie de communication véritable entre Montrouge et Paris. »

 

(Texte extrait de l'ouvrage Montrouge et son histoire de Pierrette Cour, Lucie Geeraerts et Armand Thomas, 1988 ; manuscrit achevé en 1974 et acheté par la Ville de Montrouge ; révision, adjonctions, introduction de Georges Poisson, préface d'Henri Ginoux.)



 

 

Retour à la page Index